1850 La loi des écoles « Common »

  • Page titre, une loi pour la mise en place et l'entretien des écoles «Common» du Haut-Canada

    Le sens pratique de Ryerson

    La loi sur l'école de 1850 s’est développée à partir des lois qui l’ont précédées de façons bien particulières. Les conseillers du Conseil sont devenus plus puissants par la présente loi car ils étaient maintenant en mesure de gérer plus complètement les affaires scolaires. lls étaient en mesure de prélever des taxes dans le district qu'ils représentaient, d’acquérir des sites scolaires, de construire et d’équiper les bâtiments et de tenir des comptes scolaires. Les conseillers devaient se réunir quatre fois par an, organiser des examens et délivrer des permis aux enseignants. De plus, ils devaient utiliser leur influence pour créer des bibliothèques scolaires et promouvoir la cause de l'éducation.

    Egerton Ryerson

    Papier imprimé

    2012.X.598

    flèche
    Texte imprimé en noir sur du papier blanc avec des caractères différents et armoirie élaborée au bas