1845 Egerton Ryerson

  • Rev. Egerton Ryerson, D.D.

    Un début prometteur

    Quand Charles Metcalfe a nommé Egerton Ryerson au poste de surintendant en chef des écoles «common» du Haut-Canada en 1844, Ryerson a hérité d'un système d'éducation qui était parsemé d'embûches et bourré de questions. Ryerson a immédiatement entrepris la tâche de réformer le système d'éducation et regarda à l'étranger pour s’inspirer et chercher une direction. Il avait un an pour recueillir des faits et des informations: pendant ce temps, il s'est rendu aux États-Unis, en Angleterre et dans huit pays européens. À son retour, il a fait un rapport à l'Assemblée législative qui décrit les principes éducatifs qu'il a tenus à cœur jusqu’a sa retraite et même après: il conclut que les écoles devaient être gratuites (par le financement du gouvernement), que la fréquentation devait être obligatoire, que les écoles devaient être inspectées, que les enseignants devaient être formés professionnellement suivant des normes précises, et que les conseils scolaires devaient posséder un degré élevé d'autonomie dans leurs activités.

    H.W. Smith graveur

    Gravure

    2012.X.655

    flèche
    Copie d'une gravure d'un homme avec les cheveux ondulés, le visage sévère et un nœud papillon blanc.